La vente de médicaments en grandes surfaces

Marisol Touraine, ministre de la santé, a communiqué le 5 octobre dernier, la position du gouvernement, à propos de la vente de médicaments en grandes surfaces dont l’Autorité de la concurrence avait envisagé d'ouvrir l'autorisation pour faire baisser les prix. La ministre a clairement indiqué qu’elle ne souhaitait pas cautionner la mise à disposition de médicaments en grande distribution « conformément au code de la santé publique ».

Elle précise que conformément au code de la santé publique, la distribution de médicaments au public est soumise « à un ensemble de critères nécessaires pour garantir la sécurisation de l’acte de dispensation, justifiée pour des raisons de protection de la santé publique » et qu’elle « relève du monopole des pharmaciens d’officine, que cette dispensation se fasse au comptoir de l’officine ou par internet ».