Vaccinations obligatoires pour le personnel de soins et de laboratoire

L'article L. 3111-4 du code de la santé publique et l'arrêté du 6 mars 2007 définissent les salariés qui doivent nécessairement être à jour des vaccinations diphtérie, tétanos, polio et hépatite B, compte tenu de leur activité professionnelle ou des études qu'ils poursuivent.
L‘arrêté du 2 août 2013 a modifié les conditions d'immunisation des professionnels de santé pour l'hépatite B :
- désormais la présentation d'une sérologie pour vérifier l'immunisation vis-à-vis de l'hépatite B est indispensable,
- et une vérification des anticorps anti-HBc doit être faite, en plus des anticorps anti-HBs, chez un soignant exposé qui ne présente pas une sérologie qui atteste d'un taux d'anticorps anti-HBS supérieur à 100 U/L.

La vaccination des personnels de santé a deux objectifs :
- les prémunir contre un risque professionnel en leur assurant, par cet acte de prévention primaire, une protection individuelle ;
- éviter qu'ils ne contaminent leur entourage et tout particulièrement les patients dont ils ont la charge.

Tout professionnel de santé doit apporter la preuve de son immunisation lors de son entrée en fonction, sinon il ne peut pas exercer dans un établissement de prévention ou de soins qui l'expose à un risque de contamination. C'est le médecin du travail qui apprécie individuellement l'exposition au risque de contamination en fonction des caractéristiques du poste occupé et prescrit les vaccinations nécessaires.